Les 12 astuces pour mieux prospecter dans le marketing de réseau

12 astuces pour mieux prospecter dans le marketing de réseau

Savoir quoi faire et comment le faire c’est ce que vous apprend votre Sponsor. Le secret de la réussite, lui, il s’apprend auprès d’experts. Les seuls qui peuvent vous révéler les secrets du parrainage dans le MLM. Et dans cet article, je vous révèle les 12 astuces pour mieux prospecter et parrainer dans le marketing de réseau…

Comment aborder vos amis, et vos connaissances pour leur faire comprendre tous les bénéfices de votre produit et de votre business. C’est ce que je vais vous expliquer ici !

1 Cultivez le mystère

Rechercher les réponses aux questions est un moteur important de l’action. Ce que nous voulons c’est que notre prospect fasse ce que nous voulons. A chaque étape, il faut que nous répondions à une de ses questions. Et surtout, qu’il s’en pose d’autres, auxquelles nous répondrons la fois suivante.

Utilisez le mystère dans vos contacts avec vos prospects. Et surtout ne répondez pas à leurs questions du moment. Cela les mettra en mouvement… dans la direction que vous voulez.

2 Ne prenez pas les choses personnellement

Lorsque quelqu’un vous dit « non », ce n’est pas à vous qu’il dit « non ». Avant tout il dit « non » à lui-même !

La plupart des personnes n’aiment pas sortir de leur zone de confort. Et pourtant elles souhaitent vivre mieux. Leur problème c’est qu’elles ne comprennent pas que pour être mieux, il faut changer. Et que le changement c’est inconfortable. Changer c’est entrer de plein pied dans l’incertitude. Changer c’est sortir de sa zone de confort.

À nous de les guider et de les sécuriser au maximum, de les préparer à ce changement.

3 Assurer un suivi

Une personne a besoin de 7 à 8 expositions à un produit avant de pouvoir prendre une décision d’achat, ou non. Pourquoi voudriez-vous qu’il en soit différemment avec votre opportunité ?

C’est en assurant un contact et un suivi correct que vous pourrez démultiplier les présentations de votre opportunité. Et ainsi permettre à votre prospect de prendre une décision raisonnée à propos de ce que vous lui offrez.

4 Nous sommes des planteurs, pas des chasseurs

Il est important de comprendre que notre enthousiasme par rapport au produit et à l’opportunité n’est pas encore le fait de notre prospect. Pour lui, il est encore dans l’interrogation. Et il se demande ce que vous lui voulez.

Si à un moment donné votre prospect a l’impression que vous voulez lui fourguer quelque chose, alors c’est fini. Vous avez raté votre approche.

La méthode consiste à ce que ce soit lui qui vienne au produit, comme vous allez le comprendre plus loin…

5 Soyez pressé

Pas dans le sens d’être pressé d’amener votre prospect à acheter votre produit ou a entrer dans votre équipe. Non, surtout pas !

Vous devez toujours donner l’impression d’être pressé. Vous devez donner l’impression de ne pas avoir assez de temps pour expliquer le produit ou l’opportunité maintenant, à ce moment-là.

Cela facilite la création du « mystère », et vous évite de partir dans des explications interminables.

6 Toujours offrir

Nous aimons tous recevoir. Et nous ne pouvons nous empêcher de prendre ce que l’on nous offre. C’est psychologique.

Alors offrez ! « Et si je vous offre la possibilité d’essayer le produit, quand puis-je passer ? ». Ou encore, « Et si je vous offre la possibilité de participer à une présentation de société, quand venez-vous ? » Privilégiez le temps présent, quitte à faire une erreur de syntaxe, car le cerveau humain va prendre cela comme une affirmation… (Petite astuce de communication d’influence …)

7 « Vendre » le contact, pas l’opportunité

Notre but est de démultiplier les contacts avec le même prospect pour qu’il soit souvent en contact avec l’information que nous avons à lui distiller.

Ne cherchez pas à vendre votre produit ou votre contact. Mais assurez vous que vous revoyez votre contact très bientôt. Vous verrez, à un moment c’est lui-même qui vous demandera de pouvoir acheter votre produit… ou d’entrer dans votre équipe.

8 Votre seul et unique but

Votre seul et unique but dans le marketing de réseau, est d’amener votre prospect dans la salle où est présentée votre société. C’est là que toute la magie se passe !

9 Un écran de projection

Vous êtes un écran de projection pour votre prospect. Lorsqu’il vous voit, il se dit, inconsciemment, qu’il va être comme vous. Il se dit qu’il va faire les mêmes choses que vous. Et même, plus tard il va se mettre à penser comme vous !

C’est pour cette raison qu’il vous faut être cohérent. Il faut de la cohérence entre ce que vous dites et ce que vous paraissez. Prenez donc bien attention au contenu de vos messages et à leur forme. Ainsi qu’à vos attitudes et réactions.

10 La liste

Rédigez une liste d’absolument toutes les personnes que vous connaissez. Sans préjuger de leur décision par rapport à votre produit ou opportunité. Nous n’aimons-pas que les autres pensent à notre place ! Ne pensons dès lors pas à la place des autres.

Lisez cet article pour rédiger au mieux cette liste et bénéficier d’un outil psychologique – le « Booster de Mémoire » – pour retrouver dans votre mémoire tous vos contacts même les plus cachés !

11 Rechercher des « Non » !

Le meilleur moyen pour remplir la salle de présentation de société avec vos prospects, est de rechercher un nombre de « non » quotidien. Contactez donc les personnes de votre liste jusqu’à ce que, par exemple, la troisième personne vous dise « Non ».

Vous verrez que vous aurez des résultats exceptionnels avec cette technique !

12 Apprendre

Lisez des livres inspirants et des ouvrages sur les techniques de vente et de communication. Apprenez et formez-vous auprès des personnes compétentes, des coachs, ou un psychologue spécialiste en communication marketing !

Vous êtes déjà sur la bonne voie en étant sur ce site. Et en ayant lu cet article jusqu’au bout. Toutes mes félicitations pour cela !

Je reste à votre entière disposition pour vous aider dans ce merveilleux métier !

Et pour vous, quelle est le meilleur livre que vous ayez lu dans le domaine ? Ecrivez votre réponse en commentaire…

Comment établir et grossir sa liste des contacts MLM

Avoir une bonne grosse liste de contacts est indispensable pour réussir dans le MLM. Il est important de prendre le temps de la rédiger. C’est ce que vous allez réaliser avec cette méthode que je vous offre ici.

Notre mémoire est un drôle d’animal et il faut parfois la dompter.

Le souvenir s’échappe facilement de notre conscience. Cela vient du fait que nos activités mentales sont comme des électrons libres et partent en tout sens. C’est la richesse de nos pensées qui se créent sans arrêt.

Mais c’est la pauvreté de notre mémoire qui n’est capable que d’en retenir qu’une infime partie. Ne vous est-il jamais arrivé d’avoir un idée « géniale » … et de l’oublier la minute suivante. Vous vous en voulez alors de ne pas l’avoir écrite… mais c’est trop tard…

Une méthode pour créer sa liste MLM

Je vous propose d’utiliser la visualisation active pour vous souvenir de toutes les personnes que vous avez rencontrées. Pour ce faire il vous faut suivre point par point le « Booster de Mémoire » document que je vous propose de télécharger GRATUITEMENT en inscrivant votre adresse Email dans ce formulaire :

LE "BOOSTER DE MEMOIRE"

Téléchargez la méthode Psy pour vous souvenir de tous vos contacts à qui présenter votre opportunité MLM.

17162

CHECKLIST

 

Téléchargez et imprimez ce « Booster de Mémoire ». Ensuite, utilisez le « Booster de Mémoire » en le parcourant, et notez ce que vous vous rappelez des personnes rencontrées, grâce au « Booster de Mémoire » : leur nom, prénom, surnom, caractéristique, particularité… Peu importe mais notez ce dont vous vous souvenez. Vous complèterez cette liste par la suite. Pour l’instant, utilisez le « Booster de Mémoire », et notez !

Une fois la liste terminée

Là vous avez une liste MLM incomplète, fort probablement. Nous allons la compléter. Ce qu’il vous faut c’est le prénom et le nom de la personne, ainsi qu’un moyen de la contacter, le numéro de téléphone, de préférence, et l’email.

Pour arriver à cela il va vous falloir peut-être contacter d’autres personnes. Et lors de ce contact vous ne manquerez pas de signaler ce nouveau produit que vous utilisez. Profitez-en aussi pour prendre un rendez-vous avec elle !

Il vous faudra peut-être vous déplacer pour aller sur place à la recherche de cette personne. Profitez-en pour faire de nouveaux contacts !

Faites grossir votre liste

Le marketing de réseau est un travail de contact ! Donnez-vous une règle à tenir. Celle de faire deux nouveaux contacts tous les jours. Deux personnes de qui vous obtiendrez un prénom, un numéro de portable ou une adresse email. Tous les jours. Pas pour leur « vendre » quelque chose. Non. Mais bien pour pouvoir les contacter à nouveaux et vous intéresser à elles. Enfin, au bout de 5 contacts, vous leur expliquerez que vous utiliser un produit merveilleux qui… A partir de là, vous devez savoir comment faire…

Et au fait, quel est le lieu « improbable » auquel vous avez dû vous rendre pour retrouver un contact de votre liste MLM. Notez-le en commentaire de cet article, histoire de nous en rendre compte !

Comment réussir en marketing relationnel en partant de zéro

Comment réussir dans le marketing relationnel en partant de zéro

Lorsque l’on n’a rien du tout, que l’on part de zéro, réussir semble être impossible. Or dans le marketing relationnel il est tout à fait possible de réussir – et de bien réussir, même – en partant de zéro. Il est toutefois indispensable d’avoir le bon plan pour savoir comment réussir en marketing relationnel, même en partant de zéro…

Le marketing relationnel est vieux de plus de 130 ans. En 1886 la société Avon commençait aux Etats-Unis à vendre ses produits grâce au marketing de réseau. C’est-à-dire que les clients pouvaient revendre les produits et ainsi gagner des commissions sur les ventes qu’ils réalisaient.

Avant d’envisager votre participation à ce genre de réseau il est bon de vous poser les 3 questions abordées dans cet article [cliquez sur ce lien]

L’opportunité du marketing de réseau est énorme parce que les bénéfices que peuvent ainsi engranger les membres du réseau peuvent être énormes. Surtout lorsqu’ils ont eux-mêmes permis à leurs clients de devenir revendeurs. C’est le principe du marketing de réseau sur plusieurs niveaux, autrement appelé multi-level marketing, MLM, en anglais.

Est-ce donné à tout le monde ?

Tout le monde peut faire du marketing relationnel, et s’inscrire dans une société qui en fait. Tout le monde peut réussir. Mais pourtant tout le monde ne réussira pas. Et je vais vous expliquer pourquoi.

Celui qui s’inscrit va porter 3 casquettes différentes, avec chaque fois une compétence bien précise à développer.

Les 3 casquettes

1. Consommateur du produit

C’est un point qui est généralement oublié quand on s’inscrit dans un marketing de réseau. Mais il ne faut pas oublier que vous êtes l’ambassadeur de la société. Et donc vous devez consommer les produits de la société.

C’est cher ?

Parfois oui, cela peut représenter un budget certain ! Mais pensez que les collaborateurs dans votre équipe en feront autant. Et donc que les commissions que vous recevrez de votre équipe seront, elles aussi, conséquentes.

2. Collaborateur de son sponsor

En tant que filleul de votre sponsor vous devez écouter ce qu’il dit. Un sponsor a généralement de l’expérience, ou une expérience plus grande que la vôtre, en tous les cas.

Si votre sponsor vous semble peut communicatif vous pouvez toujours trouver une oreille attentive et de bons conseils chez un des sponsors de votre sponsor. Ce que nous appelons l’up-line en terme technique.

Mais bien souvent il vous faudra vous tourner vers des lectures ou des personnes qui diffusent des informations de qualité sur des blogs ou des chaînes YouTube. N’hésitez pas à vous inscrire à ma Newsletter dans la colonne de droite de ce site pour en recevoir régulièrement directement dans votre boite email.

3. Sponsor de ses collaborateurs

Lorsque vous allez avoir votre premier collaborateur, la première personne que vous allez inscrire dans votre équipe, alors vous devenez vous-même sponsor. Félicitations ! Cependant c’est maintenant une toute autre aventure qui s’offre à vous. Car vous allez devoir apprendre à cette nouvelle personne comment faire comme vous. C’est toute une technique très particulière.

Cette technique vous pouvez l’acquérir par vous-même, et vos lectures. Ou, ce qui est mieux, vous faire aider et conseiller par un coach. Inscrivez-vous à ma Newsletter [en cliquant sur ce lien]  et vous recevrez ainsi des conseils, des accès aux formations et aux coachings que j’organise. Il y a donc moyen d’y arriver…

Le marketing relationnel n’est pas aussi simple que ce qu’il paraît à première vue.

Heureusement il y a un plan pour y arriver !

Le marketing relationnel est donc un vrai travail. Et cela nécessite de développer des compétences particulières. Il est important d’aller au-delà de ce que vous propose votre entreprise en MLM. Bien souvent leur vision est très limitée. Ce qui est normal car elles ne connaissent pas les principes psychologiques liés à la communication spécifique que demande le marketing relationnel. Faites donc confiance à un psychologue ou un coach spécialisé. Et il y a des personnes qui sont prêtes à vous y aider. Parce qu’il y a des pièges à éviter. Parce qu’il y a des actions parfois contre-intuitives à faire

Personnellement je développe des modules de formation très simples et très efficaces, une véritable méthode étape par étape pour y arriver ! Ma sensibilité de psychologue permet d’intégrer à mes formations des notions pratiques de psychologie, d’influence et de manipulation que vous ne trouverez nulle part ailleurs…

Mais au fait, quelle est la raison qui vous pousse à envisager le marketing relationnel ? Pourriez-vous répondre dans les commentaires ci-dessous ?

Les 3 questions à se poser absolument avant de s’inscrire dans tout marketing de réseau

marketing relationnel et réflexion préalable

La clé de la réussite pour démarrer un business qui marche dans le mlm

Nous avons tous déjà été en contact avec des produits vendus en marketing de réseau. Les « vendeurs » semblent, alors, avoir un business qui marche. C’est du moins l’impression qu’ils donnent. Pas mal d’entre nous avons joué le jeu. Et nous avons acheté le produit. Et parfois nous avons été tentés par l’opportunité. Mais bien souvent la clé de la réussite n’est pas expliquée à celui qui s’y essaie. Ni par le sponsor. Ni par l’entreprise elle-même. Et pour cause…

Il y une question que nous devons nous poser. Et à laquelle je vais répondre dans cet article. Pourquoi tant de personnes que nous connaissons – peut-être nous y compris ! – ne réussissent pas dans le mlm, ou arrêtent, souvent avec un goût amer en bouche ? Alors que l’industrie du marketing de réseau génère plus de trente milliards d’euros de chiffre d’affaire par an (30.000.000.000 €/an !) sur la planète avec plus de vingt millions de revendeurs (20.000.000 !), un réel business qui marche… ou devrait marcher !
Il y a là quelque chose de pas logique. Quelle est donc la clé de la réussite ? Et le problème est en fait très simple…

Les personnes qui « se lancent » dans le marketing relationnel le font parce que leur sponsor leur a fait comprendre que c’est une opportunité qui va réaliser leurs rêves. Et bien entendu le sponsor y croit aussi. Mais tout comme le sponsor, celui qui fait le pas et devient revendeur pour l’entreprise ne sait pas comment s’y prendre. Fort souvent la manière de travailler lui est mal ou incomplètement expliquée. Et il n’y a rien de pire que des demis-explications, garanties de l’échec…

En plus de cela…

Et l’entreprise elle-même « cache » la réalité des faits. Souvent elle offre des connaissances très précises sur ses produits. Avec un excellent marketing. Des sites internet personnalisés pour chaque revendeur existent. Des pages de ventes avec le paiement sécurisé sont présentes. C’est la clé de la réussite, selon ses critères ! Et c’est normal car tout est fait pour que l’entreprise vende ! Mais il n’y a aucune explication sur comment s’adresser aux gens. Rien concernant la psychologie de la communication. Aucune formation aux aptitudes à développer pour entrer en contact de façon ultra performante avec un maximum de personnes en un minimum de temps. Rien pour vous former au leadership et vous aider à « recruter » des collaborateurs dans votre équipe. Bref, rien pour réussir dans le métier du marketing de réseau. En fait tout afin que l’entreprise ne doive pas vous payer trop…

C’est pourquoi, avant d’envisager un mlm…

Les 3 questions à se poser avant de s’inscrire dans tout marketing de réseau

1. Comment bien choisir son entreprise en marketing relationnel

Trois critères doivent attirer votre attention pour le choix de votre entreprise. Ces sont le produit, le plan de compensation, et « les frais ».

Le produit

Pour le choix du produit, privilégiez un produit qui a de la demande. Ne choisissez pas votre entreprise simplement parce que le produit vous plaît. N’oubliez pas que vous aller devenir vendeur, pas uniquement consommateur. Et il vaut donc mieux qu’il y ait une demande pour ce genre de produit.  Les produits qui ont de la demande couvrent le bas de la pyramide des besoins de Maslow. (cfr. graphique en annexe) L’idéal étant un produit qui couvre un maximum de la pyramide en partant du bas de celle-ci, et pour tout type de personne confondu.

Le plan de compensation

La question du plan de compensation, un élément important dans la clé de la réussite en marketing de réseau, est souvent délicate. Beaucoup d’entreprises tentent de « noyer le poisson » en proposant diverses sources de revenus et des bonus qui semblent exceptionnels. Il est bien difficile de se faire une idée précise sur ce que seront vos revenus pour un total de vente précis. Je ne peux vous conseiller ici que de contacter un maximum de personnes travaillant au sein de cette entreprise pour vous en faire une idée. Et surtout de contacter aussi des personnes ayant quitté l’entreprise… Car il faut tenir compte aussi des frais…

Dans le registre des frais il faut tenir compte de plusieurs choses. Tout d’abord les frais d’inscription. Les frais d’inscription parfois demandé par l’entreprise pour pouvoir devenir revendeur de leurs produits, un peu comme une franchise. Mais aussi les frais légaux que peuvent vous occasionner l’activité de revendeur en fonction du pays dans lequel vous êtes domicilié. Notez qu’il existe des entreprises qui éludent ces questions en vous proposant de devenir référant de leurs produits. Ceci de façon légale, et avec un plan de compensation similaire à ceux proposés par une entreprise en marketing de réseau habituelle. Pas besoin dans ce cas de numéro d’entreprise, numéro SIRET, ou numéro de TVA…

Tenez également compte des frais de gestion. Certaines entreprises « glissent » de façon plus ou moins discrète des frais de fonctionnement du « back office », ou de gestion des stocks, ou autres frais liés avec l’activité et le site internet à disposition des revendeurs. Inutile de vous expliquer que 25 euros mensuels demandés à dix milles revendeurs est en soi une belle source de revenu pour l’entreprise !

Les frais

Mais il y a plus important. Et cela fait partie de la clé de la réussite. Ce sont les frais liés à la qualification aux commissions. Je les place dans les frais. Vous allez de suite comprendre pourquoi. Souvent les entreprises en marketing de réseau lient l’accès aux commissions à des volumes de vente. Des volumes de vente de leurs produits, soit réalisés par le revendeur lui-même, soit réalisés par l’équipe créée par le revendeur. Bien souvent ces deux types de volumes de vente sont pris en compte. En clair cela veut dire que si vous ne vendez pas pour autant d’euros (ou de « points volume ») vous-même ce mois, ou/et si votre équipe ne vend pas pour autant d’euros (ou de « points volume ») ce mois, alors, ce mois, vous n’aurez pas accès aux commissions. Tout simplement ! Or ce sont ces commissions qui sont la réelle source de revenu dans un marketing relationnel. Et dans ce cas il n’est pas rare de voir des revendeurs mettre la main au portefeuille et acheter des produits eux-mêmes pour avoir accès aux commissions… Aberrant ? Non, pas du tout, une fois que vous aurez compris que le seul et unique but de l’entreprise, pour avoir un business qui marche, est de vendre ses produits. Ce qu’elle parvient à faire admirablement par ce procédé ! Il y a donc lieu de bien tenir compte de ces frais « cachés » lors de votre évaluation du mlm que vous allez rejoindre !

2. Comment se former efficacement

Ne faites pas confiance à ce que votre entreprise vous offre en matière d’éducation au métier du marketing relationnel ! Prenez bien toutes les informations que vous offre l’entreprise en ce qui concerne les produits, leurs descriptions, les effets bénéfiques qu’ils apportent. Mais cela n’a rien à voir avec les techniques de vente spécifiques au marketing de réseau. Ni avec la manière de développer votre leadership et de créer une belle grosse équipe, la clé de la réussite en mlm.

Personnellement, je vous conseille aussi d’éviter ce que votre sponsor peut vous conseiller ! Sauf si celui-ci est un Psychologue, ou un spécialiste en communication, ou quelqu’un de formé dans le marketing…

Je vous donne ici deux de mes ressources principales dans ce domaine qui m’ont aidé (à chacune d’elle pour +/- 20%) à élaborer les formations que j’offre sur ce site. Ce sont les meilleures resources dans le domaine que j’ai pu trouver jusqu’ici. Il s’agit d’Eric Worre (en anglais, mais je pense qu’il existe des traductions en français), et de Jean-Philippe Hulin que j’ai eu la chance et l’occasion de côtoyer dans un marketing de réseau que nous faisions ensemble, à l’époque.

3. Comment devenir un leader

Il ne faut pas confondre se faire former au métier du mlm, et développer ses compétences de leader. Même si le premier est intéressé du second… Développer ses compétences en leadership nécessite un cheminement avec une personne spécialisée dans l’accompagnement. Et c’est aussi un élément important dans la clé de la réussite de votre mlm. Alors cela peut effectivement se débuter seul, par des lectures que je vous listerai dans un article sur ce site. Mais la lecture a ses limites. Il faut en effet se confronter à un autre système de pensée, une autre personne, pour se développer. Et cette personne doit être formée à cet effet. Je vous conseille donc de trouver un Psychologue spécialisé dans le coaching pour entrepreneur. Ou un coach spécialisé à cet effet. Mais le tort c’est de croire que tout qui le prétend en est capable. Tout comme le marketing de réseau, le coaching est un réel métier. Mais tout le monde peut se prétendre coach. A l’heure actuelle il n’y a aucune restriction à la profession, du moins en Belgique. Et les soi-disant « diplômes », « certifications » ou autres « attestations » n’ont aucune valeur en soi, et ne sont vraiment le gage de rien du tout ! Prudence donc. Dans ce domaine outre un Psychologue, orientez votre choix vers l’auteur d’un livre reconnu et vendu.

Il ne vous reste plus maintenant qu’à faire le pas, et à devenir indépendant financièrement. Enfin, n’oubliez pas que cela va vous prendre un certain temps, une énergie certaine, et de difficiles moments à passer…

Car maintenant, quel sont vos objectifs particuliers ? Pour quelles raisons souhaitez-vous commencer ce merveilleux métier qu’est le marketing relationnel ?

L’auto-sabotage dans le mlm enfin reconnu, expliqué et éliminé

Savoir où l'on va grâce au marketing relationnel

La plus grande cause d’échec des personnes qui se lancent dans le mlm provient du fait qu’elles pensent que pour y réussir il leur faut simplement gérer quelques symptômes. Ces symptômes qui les freinent dans leurs activités. Alors qu’en fait c’est aux causes internes qu’il faut s’intéresser. L’auto-sabotage est à l’oeuvre.

Dans mon cabinet de psychologie, j’ai remarqué que pas mal de mes clients étaient ou se sentaient bloqués dans leur vie. C’est entre autres pour cela qu’ils venaient me consulter. C’est sûr. En discutant avec eux je me suis rendu compte qu’ils accordaient beaucoup trop d’importance à ce qui les empêchait d’avancer dans leurs projets. Et très étrangement, c’est ce fait même de vouloir à tout prix éliminer ces blocages qui rendait ces blocages encore plus réels et opérants. Il est parfois nécessaire d’être contre-intuitif !

Cela ne veut pas dire que leur problème n’en était pas un. Non, loin de là. Généralement même je suis surpris de leur clair voyance. Seulement voilà, nos embarras ne déterminent pas ce que nous pouvons faire. Un peu dans le genre du « qui veut, peut ». Ce n’est pas la douleur au pied qui vous empêche de terminer votre jogging. Tout comme ce n’est pas la fatigue qui vous empêche d’étudier ou de travailler à votre activité complémentaire. Ni le manque d’argent qui vous empêche de décider d’entreprendre quelque chose, de faire quelque chose de votre vie.

En psychologie on parle de l’erreur fondamentale d’attribution. Et c’est ce qui est en jeu ici. L’erreur fondamentale d’attribution est humaine. En clair on tombe tous « dedans ». L’erreur d’attribution fondamentale c’est de nous attribuer le fait de nos réussites, et d’attribuer au contexte, à l’environnement la responsabilité de nos échecs. Alors quand quelque chose ne « tourne pas rond » et que le symptôme devient handicapant, on va tout naturellement rechercher comment on pourrait justement changer, modifier cet environnement, la cause de tous nos maux. Alors qu’en fait…

L’important est ailleurs

En fait, la symptomatologie ou rechercher la suppression du symptôme n’a jamais modifié la cause de son apparition. Le fameux : « Chassez le naturel, il revient au galop. » Dans ce qui nous intéresse, le Marketing Relationnel, j’entends fréquemment des membres de mes équipes décrire leur procrastination, ce « je le ferai demain » qui pourrit leur projet et fait de leur agenda un « cimetière » de leurs activités. D’autres me parlent de leur blocage lorsqu’ils doivent prendre la parole pour expliquer leur opportunité à un prospect. D’autres encore m’expliquent qu’ils ont tout simplement « oublié » de venir à la présentation de société, ou pire oublié de recontacter une personne qui semblait intéressée par leur activité.

Ensuite, un peu honteux, ils m’expliquent ce qu’ils vont mettre en place pour faire en sorte que cela change, que cela ne se reproduise plus… Mais moi, je sais…

Je sais que cela ne changera rien. Ce n’est pas l’utilisation de telle Apps sur leur smartphone, ou de tel programme informatique, ou de telle « habitude » à adopter qui va changer quoi que ce soit, à terme. A moins que cela ne les fasse changer en profondeur. Car la question n’est pas dans ce qui les bloque et entraine cet auto sabotage de leur réussite dans le mlm. Non, le problème est ancré bien plus profondément, dans leurs schémas mentaux. Et la seule manière de travailler ces schémas mentaux c’est de ne pas être obsédé par nos blocages. Mais bien de les contourner en modifiant nos schémas mentaux. Et ceci par une pratique que j’expliquerai plus en détail dans un article prochain, à savoir la pratique du développement personnel.

Et avez-vous idée de tout ce que le développement personnel peut faire pour vous dans le domaine du Marketing Relationnel ?

Un cadeau

CHANGEZ DE VIE EN TOUTE SECURITE

Ne partez pas

les mains vides !